Assistance scolaire personnalisée

un partenariat rue des écoles Maif
Jeudi 2 octobre 2014. Bonjour S'inscrire gratuitement       > Se connecter
icone FicheFiche
Icône de rechercheRechercher

Le Japon, une puissance économique mondiale et ses limites

Énoncé

Le Japon, une puissance économique mondiale

Document 1
Le Japon, une puissance économique mondiale
Document 2
Las attributs de la puissance japonaise
« Le Japon échappe aux critères habituels de la puissance. Son rang de deuxième économie mondiale et son rayonnement lui donnent une place importante sur l'échiquier mondial, même sans possession de l'arme nucléaire ou d'un siège permanent au Conseil de sécurité des Nations unies. Aujourd'hui, le Japon a acquis par l'exportation des produits de son industrie culturelle (mangas, jeux vidéo, musique…) une influence mondiale plus importante qu'à l'apogée de sa puissance économique, dans les années 1980. Il dispose d'une culture de masse qui commence à faire rêver la jeunesse mondiale. »
D'après Philippe Pelletier, Atlas du Japon, 2008

Document 3
PIB du Japon et de la Chine (en milliers de milliards de dollars)
Zoom
Le Japon, une puissance économique mondiale et ses limites - illustration 2
Source : AFP, 2010.
Questions
Document 1
Le Japon est une puissance mondiale et une puissance centrée sur une aire géographique. Justifiez cette affirmation.
Document 2
Selon l'auteur, dans quel nouveau domaine s'exerce la puissance japonaise dans le monde ? Comment ?
Documents 1, 2 et 3
Relevez dans chaque document une limite de la puissance japonaise dans le monde.
Paragraphe argumenté
À partir des informations tirées des documents et de vos connaissances personnelles, rédigez un paragraphe argumenté d'une vingtaine de lignes montrant la puissance mondiale du Japon, et ses limites.

Corrigé

Questions
Document 1
Le Japon est une puissance mondiale et un des pôles de la Triade. Sur le document 1, nous voyons clairement qu'il entretient des relations privilégiées avec les deux autres pôles de la Triade (l'Union européenne et les États-Unis), qui sont ses principaux clients. Selon le document 1, il est précisé que la bourse de Tokyo est au second rang mondial : c'est une importante place financière d'où partent des flux d'IDE (Investissements directs à l'étranger) vers l'U.E. et les États-Unis mais aussi vers l'Amérique latine, l'Asie du Sud-Est et en particulier la Chine. Ces informations montrent que le Japon est une puissance économique mondiale et un centre d'impulsion majeur. Il a noué des relations privilégiées avec l'Asie de l'Est et du Sud-Est et avec la Chine qui, en plus de recevoir les investissements japonais, exportent des produits manufacturés vers le « pays du soleil levant ». Ces pays sont considérés comme les « pays ateliers » du Japon.
Document 2
Selon l'auteur du document 2, la puissance japonaise s'exerce aujourd'hui dans le domaine culturel (« le Japon a acquis par l'exportation des produits de son industrie culturelle une influence mondiale plus importante qu'à l'apogée de sa puissance économique »). Les firmes multinationales japonaises exportent donc leur « culture de masse » et font « rêver la jeunesse mondiale au travers de l'exportation de mangas, de jeux vidéo et de musique ».
Documents 1, 2 et 3 (3 points)
Plusieurs limites à la puissance du Japon sont signalées dans les documents. Le document 1 montre que le Japon importe des flux de produits bruts ou de produits énergétiques et alimentaires dont il est dépendant, car ses ressouces naturelles et son manque d'espace ne lui permettent pas d'être autonome. Entretenir de bonnes relations avec l'Amérique latine, l'Australie, l'Asie du Sud-Est et le Moyen-Orient est donc pour lui essentiel.
Le document 2 montre que si le Japon est bien une puissance économique, ce n'est pas une puissance militaire (« même sans possesssion de l'arme nucléaire »). Le document 3 montre l'émergence de la puissance économique de la Chine, sérieux concurrent direct du Japon en Asie du Sud-Est qui est passée récemment au rang de seconde puissance économique mondiale selon certains classements internationaux.
Paragraphe argumenté
Le Japon, qui est une grande puissance mondiale, est tout d'abord une grande puissance commerciale et maritime : le pays possède des ports très importants et une vaste zone économique exclusive qui lui permet d'être souverain sur un territoire maritime de plus de 4,5 millions de km2. Il possède également un puissant secteur industriel basé sur l'industrie lourde, les constructions mécaniques et surtout l'industrie de pointe. C'est un pays qui a une très importante capacité d'innovation avec des technopoles très dynamiques : il investit beaucoup dans le secteur de la recherche-développement et exporte ainsi ses produits de haute technologie partout dans le monde, mais principalement vers les autres pôles de la Triade (Amérique du Nord, Union européenne), vers les pays de l'Asie de l'Est (Chine) et du Sud-Est, vers l'Amérique du Sud, et dans une moindre mesure vers l'Afrique. Le Japon est donc un pays très industrialisé et développé disposant de la seconde Bourse mondiale à Tokyo, au cœur des flux financiers internationaux. Le Japon mène une politique très active d'investissements à l'étranger : les firmes multinationales japonaises ont délocalisé des lignes de production vers les pays ateliers asiatiques, mais aussi vers des pays développés comme la France.
Il a cependant connu de graves difficultés et une crise financière importante dans les années 1990 ; il reste aujourd'hui encore fragile. Son incroyable développement depuis la Seconde Guerre mondiale, ses délocalisations vers les pays ateliers de l'Asie du Sud-Est en font un modèle pour les autres pays asiatiques. L'exportation des produits culturels japonais vers le reste du monde confère au pays un réel rayonnement international. Mais cette puissance a des limites. Celui qui veut être une puissance dominante en Asie de l'Est et du Sud-Est se heurte à la concurrence d'une Chine à la croissance spectaculaire et aux ambitions internationales affichées. De plus, si le Japon continue à peser dans les relations internationales, il n'en est pas moins une puissance secondaire qui n'a jamais pu obtenir un siège de membre permanent au Conseil de sécurité de l'ONU, siège dont dispose la Chine du fait des aléas de l'histoire. Pour finir, le Japon ne dispose ni d'une armée importante ni de la puissance nucléaire (très impopulaire depuis les bombardements d'Hiroshima et Nagasaki). Vaincu par les États-Unis pendant la Seconde Guerre mondiale, il est resté sous tutelle militaire américaine, limitant ainsi son rayonnement politique et diplomatique. Le Japon est donc bien une grande puissance mondiale, mais une puissance limitée.
© rue des écoles. Tous droits réservés.
Partager
Partager sur Tweeter