Assistance scolaire personnalisée

Mercredi 20 août 2014. Bonjour > Se connecter
icone FicheFiche
Icône de rechercheRechercher

L'urbanisation dans le monde : quelles évolutions et conséquences ?

Énoncé

L'urbanisation dans le monde : quelles évolutions et conséquences ?
Document 1
Un monde de plus en plus urbanisé
a) Évolution de la population urbaine (unité : million d'habitants)
Zoom
L'urbanisation dans le monde : quelles évolutions et conséquences ? - illustration 1
Source : ONU, 2003.
b) Évolution des cinq plus grandes métropoles du monde (unité : million d'habitants)
Zoom
L'urbanisation dans le monde : quelles évolutions et conséquences ? - illustration 2
Source : ONU, 2006.
Document 2
Les conséquences d'une urbanisation trop rapide
« Des problèmes surgissent lorsque la rapidité de l'urbanisation ne permet pas de subvenir aux besoins de tous les habitants. Dans la plupart des grandes villes du monde, les réseaux d'égouts et les systèmes d'évacuation des eaux et d'élimination des déchets solides sont insuffisants et la qualité de l'air et de l'eau est médiocre. […] La pollution atmosphérique résulte de ce que les systèmes de ventilation naturelle des villes ne suffisent pas à chasser les gaz rejetés par les véhicules et par les usines, ni les émissions découlant des chauffages et de la cuisine. De plus, de nombreuses villes connaissent de graves problèmes de circulation dus à l'augmentation très rapide du nombre de véhicules privés. Il est donc essentiel de parvenir à limiter ces sources de pollution. […] Enfin, les possibilités de logement qui s'offrent aux personnes à faible revenu sont de plus en plus réduites. »
Source : publication du département de l'information des Nations Unies, février 1996

Document 3
Dharavi, le bidonville géant de Bombay (Inde)
Zoom
Dharavi est le plus vaste bidonville de l'Asie : un million de personnes y vivent sur une superficie de 175 ha, une densité rarement égalée, dans des bicoques de tôle et de carton.
L'urbanisation dans le monde : quelles évolutions et conséquences ? - illustration 3
D'après un article de L'Expansion du 28 juin 2006.
Questions
Documents 1a) et 1b)
Comment a évolué la population urbaine mondiale entre 1950 et 2000 ? Quelles différences constatez-vous entre la croissance des villes des pays industrialisés et celle des villes des pays en développement ? Justifiez votre réponse.
Document 2
Relevez quatre conséquences négatives d'une urbanisation trop rapide.
Documents 1b) et 3
D'après le document 1b, de combien d'habitants la population de Bombay devrait-elle s'accroître entre 2005 et 2015 ? Qualifiez-cette croissance. D'après le document 3, quelle en est la conséquence la plus visible ?
Paragraphe argumenté
À l'aide des documents et de vos connaissances, rédigez un paragraphe d'une vingtaine de lignes répondant à la question suivante :
L'urbanisation dans le monde : quelles évolutions et conséquences ?

Corrigé

Questions
Documents 1a) et 1b)
La population urbaine mondiale a plus que triplé entre 1950 et 2000 (de 800 millions de personnes à 3 milliards, soit la moitié de la population mondiale en 2000). C'est une augmentation phénoménale.
On voit nettement, sur ces tableaux de statistiques, que la population urbaine des pays industriels passe de 400 à 800 millions de personnes (doublement) alors que celle des PED augmente d'une manière exceptionnelle : de 450 millions à 2,2 milliards (cinq fois plus). Le document 1b montre bien que la population de New York et de Tokyo, les deux plus grandes agglomérations des pays industriels, augmente faiblement (0,08 et 0,6 % par an) alors que celle des agglomérations des PED citées est de l'ordre de 1 à presque 2 %.
Document 2
Les conséquences négatives d'une urbanisation trop rapide évoquées dans le document 2 sont d'abord les problèmes liés à l'élimination des eaux usées et des déchets : « […] les réseaux d'égouts et les systèmes d'évacuation des eaux et des déchets solides sont insuffisants […] ».
Ensuite, le texte parle de la pollution de l'air par les gaz d'échappement, les rejets des usines et des foyers domestiques : « La pollution atmosphérique […] des chauffages ou de la cuisine. »
Viennent après les problèmes propres à la circulation : « […] de nombreuses villes connaissent de graves problèmes de circulation dus à l'augmentation très rapide du nombre de véhicules privés », sans parler du manque d'infrastructures et de transports en commun.
Enfin, le logement est un problème crucial : « Les possibilités de logement qui s'offrent aux personnes à faible revenu sont de plus en plus réduites ». Les bidonvilles où s'entassent les populations les plus pauvres se multiplient, car les loyers sont trop élevés et les logements font défaut.
Documents 1b) et 3
D'après le document 1b, la population de Bombay, en Inde, devrait augmenter de près de 4 millions d'habitants (de 18,2 à 21,9 millions d'habitants) entre 2005 et 2015. C'est la croissance la plus spectaculaire, plus de 20 % d'augmentation en 10 ans. (Note de l'auteur : certains démographes qualifient cette croissance urbaine d'exponentielle, de galopante, elle est la conséquence d'un double phénomène : un fort accroissement naturel et un exode rural important.)
La conséquence la plus visible sur le document 3 est l'extension de l'habitat précaire (bidonvilles, favelas) dans lequel s'entassent les plus démunis. Cet habitat est illégal, mais les pouvoirs publics sont débordés. On voit bien sur la photo qu'il n'y a pas de voirie, probablement pas d'électricité ni d'eau courante, ni de réseau d'égout, ni de possibilité de ramassage des ordures. Cet habitat précaire côtoie les quartiers certainement plus aisés, comme ceux qu'on voit à l'arrière-plan, avec des immeubles modernes, pour des populations aisées.
Paragraphe argumenté
L'urbanisation, c'est-à-dire la concentration des hommes et des activités dans des zones urbaines, est un des faits majeurs de la dernière moitié du xxe siècle ; le phénomène est même en progression constante.
Les villes du monde entier voient leur population augmenter, en raison de l'accroissement naturel des populations et de l'exode rural.
Il faut bien distinguer la situation des pays industriels (ou pays développés, ou pays « riches », en Europe de l'Ouest, en Amérique du Nord, au Japon) de celle des pays en développement (pays « pauvres », essentiellement en Afrique, en Amérique latine et au sud de l'Asie). Dans les premiers, la croissance urbaine a été forte au xixe siècle et au début du xxe. Actuellement, elle est ralentie, car l'accroissement démographique est faible et l'exode rural terminé. Les problèmes urbains existent, mais de façon moins dramatique que dans les PED où la croissance urbaine est très forte : l'exode rural y reste intense (la ville fascine et la pression démographique est trop forte dans les campagnes) et l'accroissement naturel est très élevé.
Cette urbanisation galopante dans les PED pose de graves problèmes aux populations. La pollution est très importante et l'air souvent irrespirable (à Mexico, par exemple) en raison des rejets des véhicules, des usines et des foyers domestiques. L'eau potable, un bien déjà rare dans les PED, manque cruellement. Dans les agglomérations immenses des PED, l'urbanisme ne peut pas précéder l'urbanisation et les réseaux d'égouts n'existent pas dans certains quartiers ; les eaux usées se retrouvent donc rejetées dans les cours d'eau où les plus pauvres s'alimentent en eau, se lavent, et font la lessive ! La circulation est très difficile, car les artères n'ont pas été prévues pour une telle population et les pays sont trop pauvres pour entreprendre les chantiers nécessaires. Enfin, le logement pose un problème crucial ; les pouvoirs publics des PED sont impuissants face à ces constructions anarchiques, illégales que constituent les bidonvilles où s'entassent des milliers de nouveaux urbains dans des conditions d'hygiène et de sécurité épouvantables.
L'urbanisation croissante est un phénomène mondial qui entraîne des conséquences graves que les pays industriels ont surmontées, en grande partie, mais devant lesquelles les PED sont encore démunis.
© rue des écoles. Tous droits réservés.
Partager
Partager sur Tweeter