Assistance scolaire personnalisée

Vendredi 29 août 2014. Bonjour > Se connecter
icone FicheFiche
Icône de rechercheRechercher

L'Union européenne : une construction progressive

Énoncé

L'Union européenne : une construction progressive
Document 1
Zoom
Le Président français François Mitterrand et le Chancelier allemand Helmut Kohl à Verdun en 1984
Le Président français François Mitterrand et le Chancelier allemand Helmut Kohl à Verdun en 1984
Document 2
Extrait du préambule du traité de Maastricht (7 février 1992)
« Les pays membres de la Communauté européenne, résolus à franchir une nouvelle étape dans la processus d'intégration engagé par la création des Communautés européennes(1), confirmant leur attachement aux principes de la liberté, de la démocratie et du respect des droits de l'homme, résolus à établir une union économique et monétaire, comportant une monnaie unique et stable, résolus à établir une citoyenneté européenne commune, résolus à mettre en œuvre une politique étrangère et de sécurité commune, y compris à terme une politique de défense commune, résolus à créer une union dans laquelle les décisions sont prises au plus près des citoyens, ont décidé d'instituer une Union Européenne. »
Document 3
Zoom
Les étapes de la construction européenne
Les étapes de la construction européenne
Questions
Document 1
Décrivez la scène photographiée puis expliquez pourquoi le lieu de la rencontre entre ces deux personnages est un symbole de réconciliation.
Document 2
Relevez trois exemples montrant que le traité de Maastricht veut marquer une « nouvelle étape » dans la construction européenne.
Documents 2 et 3
Combien d'États compte la Communauté Européenne au moment du traité de Rome ?
Combien en compte l'Union Européenne au moment du traité de Maastricht, combien aujourd'hui ?
Document 3
Donnez deux exemples montrant que la construction de l'Union Européenne est encore inachevée.
Paragraphe argumenté
À partir des informations tirées des documents et de vos connaissances personnelles, rédigez un paragraphe argumenté d'une vingtaine de lignes dans lequel vous montrerez qu'au cours des cinquante dernières années l'Union Européenne s'est construite progressivement et que cette construction se poursuit.
(1)Il s'agit de la CEE (Communauté économique européenne) et de l'Euratom (Communauté européenne pour l'énergie atomique) créées par les traités de Rome en 1957.

Corrigé

Questions
Document 1
Cette photographie de 1984 montre le président de la République française François Mitterrand donnant la main au chancelier ouest-allemand Helmut Kohl, lors d'une cérémonie commémorant la bataille de Verdun.
Cette bataille de 1916 est emblématique des grandes offensives meurtrières de la Première Guerre mondiale : environ cinq cent mille hommes, Français, Allemands, Britanniques ou Belges y laissèrent la vie.
Ce geste est donc emprunt d'une forte émotion et symbolise la réconciliation et la fraternité retrouvée entre la France et l'Allemagne, qui s'étaient combattues trois fois en moins d'un siècle. Il montre que désormais le couple franco-allemand est au cœur de la construction européenne.
Document 2
Le traité de Maastricht marque une nouvelle étape en instaurant une monnaie unique, une citoyenneté européenne et en initiant une politique étrangère et de sécurité commune.
Documents 2 et 3
Lors de la signature du traité de Rome en 1957, la CEE comptait six pays membres ; en 1992, douze pays furent signataires du traité de Maastricht ; l'UE compte désormais (depuis le 1er mai 2004) vingt-cinq pays membres.
Document 3
L'UE est encore inachevée comme en témoigne le fait que certains pays (en dehors même des nouveaux entrants) n'ont pas adopté l'euro. Elle est aussi inachevée parce que certains pays européens ont refusé leur entrée dans l'Union européenne, comme la Norvège et la Suisse, dont la candidature avait pourtant été acceptée en 1995.
Paragraphe argumenté
Depuis 1951, la construction européenne s'est progressivement renforcée et élargie à un nombre grandissant d'États.
Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale naît l'idée d'un rapprochement entre la France et l'Allemagne, qui se sont fait la guerre à trois reprises en seulement soixante-dix ans. Les « pères de l'Europe », Jean Monnet et Robert Schuman, proposent de commencer avec des projets concrets pour atteindre de plus grands objectifs : garantir la paix en Europe et favoriser son développement économique. En 1951 est ainsi fondée la CECA, Communauté économique du charbon et de l'acier, qui rassemble six pays : la France, la RFA, l'Italie, la Belgique, le Luxembourg et les Pays-Bas. En 1957, cette association d'États indépendants élargit ses objectifs : le traité de Rome fonde la Communauté économique européenne. L'objectif est la mise en place d'un marché commun, c'est-à-dire un espace de libre-échange. Des projets comme la PAC, qui veut moderniser l'agriculture, voient le jour.
Au fil du temps, de nouveaux pays rejoignent les six pays fondateurs : Grande-Bretagne, Irlande et Danemark en 1973, Grèce en 1981, Espagne et Portugal en 1986, Autriche, Finlande et Suède en 1995. Cependant, cette même année, la Suisse et la Norvège, dont la candidature avait été acceptée, refusent finalement leur adhésion. L'enjeu majeur des années 1990-2000 a été l'élargissement aux pays de l'Europe de l'Est, qui se sont ouverts à la démocratie et à l'économie de marché après la chute du communisme au début des années 1990. Cet élargissement pose des problèmes économiques, du fait du retard des pays concernés, mais aussi quant au fonctionnement des institutions de l'UE et au respect des particularismes locaux. Malgré des craintes réciproques, cet élargissement est aujourd'hui en marche : depuis le 1er mai 2004, l'UE compte vingt-cinq pays membres. En 2007, de nouvelles adhésions sont d'ores et déjà prévues (Roumanie, Bulgarie). D'autres pays souhaitent encore adhérer mais ce vœu fait parfois débat, comme dans le cas de la Turquie.
Parallèlement à ce processus encore inachevé d'élargissement, et forte de ses succès économiques, la CEE a aussi affirmé peu à peu des ambitions plus politiques. En 1992, le traité de Maastricht fonde l'Union européenne, crée une citoyenneté européenne et une monnaie unique, l'euro, et un embryon de défense et de politique étrangère commune. Alors que le traité d'Amsterdam réaffirme la volonté des pays de l'UE d'une construction plus démocratique et sociale, en 2000, une Charte des droits fondamentaux a été établie. L'UE a cependant des difficultés à trouver un équilibre de fonctionnement entre ses vingt-cinq membres et à s'affirmer comme une puissance politique mondiale. Son incapacité à parler d'une seule voix lors de la guerre en Irak en est le témoignage. Le rejet du projet de Constitution européenne par plusieurs peuples dont la France en 2005 montre que la construction européenne doit aujourd'hui trouver de nouvelles voies, plus proches des aspirations de ses citoyens.
Depuis 1951, la construction européenne s'est élargie et approfondie. Aujourd'hui, c'est toujours un ambitieux chantier en cours de réalisation, vers une Europe plus politique.
© rue des écoles. Tous droits réservés.
Partager
Partager sur Tweeter