Assistance scolaire personnalisée

un partenariat rue des écoles Maif
Mercredi 26 novembre 2014. Bonjour S'inscrire gratuitement       > Se connecter
Icône de rechercheRechercher

Lexique

fantastique (registre)
• Le mot fantastique apparaît en 1830 (avec Nodier) pour caractériser un récit qui place son lecteur face à d'étranges événements, inexplicables par la raison. C'est, par exemple, une statue jalouse qui tue un fiancé pendant sa nuit de noces (Mérimée, La Vénus d'Ille). Les récits fantastiques au climat envoûtant sont typiques d'une époque où l'art se détourne d'une société qui ne jure plus que par le triomphe de la science et du rationalisme.
• L'analyse littéraire (Todorov, notamment) distingue le fantastique du merveilleux :
  • le fantastique a pour critère l'incertitude ; le lecteur ne peut jamais savoir si l'événement a une origine surnaturelle ou une explication rationnelle ; c'est le cas dans de nombreux contes de Maupassant (Le Horla, par exemple) ;
  • le merveilleux, au contraire, nous plonge, à la façon des contes de fées, dans une atmosphère complètement surnaturelle où les événements arrivent par magie (dans les récits de Tolkien, par exemple).
• Le roman Frankenstein de Mary Shelley (1823) inaugure encore un autre genre. Le surgissement de la créature est en effet donné comme le produit de la science. On entre ici dans le domaine de la science-fiction où c'est la rationalité elle-même qui engendre les monstres. Le fantastique ouvre alors sur ce nouvel abîme qui n'est autre que l'homme (le monstre que chacun porte en soi).
© rue des écoles. Tous droits réservés.
Partager
Partager sur Tweeter